Cholesterol symptomes

symptomes-analyse

Cholestérol symptômes

 

Les symptômes

Malheureusement, la plupart des personnes qui ont un taux élevé de cholestérol n’auront aucun symptôme jusqu’à ce qu’il soit trop tard. La seule façon de vraiment connaître le niveau de cholestérol est de faire une analyse du sang. Cependant, quelques signes associés entre eux peuvent amener un médecin à diagnostiquer un risque d’accident vasculaire cérébral lié à un taux élevé de cholestérol.

Ces signes peuvent commencer par des maux de tête, des vertiges, mais dans les cas graves, le malade éprouve beaucoup de difficulté à parler, ou souffre de troubles de la vision, ou d’une paralysie faciale. Certains se trouvent même dans l’impossibilité de mouvoir tout un côté de leur corps. Pour éviter d’en arriver là, les médecins recommandent à chaque personne de faire une analyse du sang dès l’âge de 20 ans pour définir la cholestérolémie et de procéder à une vérification tous les cinq ans. Avant de faire l’analyse, informez votre médecin sur vos antécédents familiaux

Faut-il surveiller son cholestérol ? Comment l’évaluer et connaître son taux ?

Il faut surveiller son cholestérol !

Il est indispensable de faire régulièrement doser son cholestérol et de connaître l’évolution de ses taux afin de prendre rapidement les mesures de prévention qui s’imposent.

La majeure partie du cholestérol étant fabriquée par notre corps lui-même, indépendamment de notre alimentation, nous restons tous inégaux face aux risques du cholestérol.

Discutez-en avec votre médecin.

Pour connaître son cholestérol, il faut être à jeun !

Afin d’obtenir des résultats corrects de votre dosage de cholestérol, il faut respecter une période de jeûne de 12 heures avant de faire votre prise de sang.

Si vous avez mangé moins de 12 heures avant la prise de sang, les résultats seront faussés et votre médecin ne pourra pas les interpréter. N’oubliez donc pas de dîner tôt si vous comptez vous rendre au laboratoire d’analyse le lendemain matin !

Le cholestérol LDL véhiculé dans la circulation sanguine peut former des dépôts graisseux sur les parois internes de vos vaisseaux sanguins. Avec le temps, ils constituent des cicatrices appelées plaques. En outre, le cholestérol LDL stimule une prolifération des cellules de la paroi interne des artères qui entraîne la diminution de leur diamètre. Les plaques peuvent endommager et obstruer les artères, notamment les artères coronaires qui irriguent le cœur. Ce processus appelé athérosclérose (le durcissement des artères) peut provoquer une angine de poitrine (une douleur thoracique), une crise cardiaque, ou un accident vasculaire cérébral. Un taux élevé de LDL cholestérol accélère la formation de la plaque et accroît le risque de crise cardiaque.

Un taux de cholestérol élevé ne déclenche habituellement pas de symptômes évidents. Il s'agit d'un trouble « silencieux » tout comme l'élévation de la pression artérielle qui ne donne aucun signe avertisseur. La plupart des personnes découvrent le problème après une analyse de sang complétant un examen physique systématique. Elles apprennent alors souvent qu'elles ont aussi une pression artérielle élevée. Les 2 phénomènes sont liés.

Vous pouvez observer les symptômes des complications associées à un taux de cholestérol élevé. Ceux-ci comportent une angine de poitrine et une douleur dans les mollets causée par le rétrécissement des artères qui véhiculent le sang vers les jambes. Les principales complications engendrées par un taux de cholestérol élevé sont une maladie cardiaque et un accident vasculaire cérébral.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

ANTI-CHOLESTEROL

ATORVASTATIN

 lipitor générique

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site